Un an de fonctionnement et de travail avec la nouvelle Municipalité, voici le temps d’un premier bilan, notamment du processus de démocratie participative instauré avec les associations et les habitants. Nous nous y sommes investis fortement pour les quartiers 4.1 et 4.2

Fin juin, lors d’une réunion bilan avec nos adhérents, des mécontentements se sont exprimés. Ces commissions apparaissent comme des lieux de présentation de décisions déjà prises, les réactions des habitants n’étant pas véritablement entendues.

Deux exemples peuvent illustrer cela :

  • les transports, déplacements et stationnements: leur fluidité et/ou leur qualité se dégradent à chaque nouvelle construction. L’instauration d’une densité de logements programmée sur nos lieux de vie impose une réflexion urgente sur des plans de circulation, de stationnement et des déplacements en transport en commun, en vélo ou à pied. Des frémissements pour le stationnement, des perspectives d’aménagements pour rejoindre la future gare Matabiau, pour le chemin des Argoulets ou pour une meilleure utilisation du boulevard des Crêtes, ne semblent pas à la hauteur des enjeux débattus ; les modes doux de déplacement ne sont, quant à eux, pas discutés ; nos demandes de rencontre avec Tisséo restent sans suite.
  • le cœur de quartier Plana : après le refus de proposer au débat, nos idées d’aménagement, élaborées suite à une enquête auprès des habitants, nous avons dû réagir. Ainsi nous avons obtenu des éclaircissements sur les intentions municipales, et notamment du maitre d’ouvrage, Habitat Toulouse qui a présenté, oralement, le cahier des charges élaboré entre techniciens et élus. Pourquoi ne pas le fournir par écrit ? Surtout que la construction de 90 logements est annoncée, soit 5 fois plus que l’existant précédent et 2 fois plus que notre proposition. Notre crainte : une sur densification imposée. Or densité, déplacements, et cœurs de quartier sont liés et doivent s’insérer dans un ensemble urbain cohérent.

Fort de l’appui de nos adhérents et du soutien d’une majorité d’habitants, en cette rentrée nous demandons une réelle démocratie participative. Nous prendrons toutes nos responsabilités pour faire entendre ainsi la parole des habitants.

Le Conseil d’Administration.

Télécharger (PDF, 1.82MB)